Travailler plus pour gagner plus, ça marche

La meilleure façon de répondre aux préoccupations économiques, politiques et humanitaires soulevées par les accords commerciaux, passe par des règles de transition, de soutien du revenu temporaire et du recyclage, plutôt que par le maintien de barrières protectionnistes.Dans un environnement économique européen désastreux où seuls des stimuli déterminés, localisés et innovants seraient à même de lutter efficacement contre la trappe de liquidités, la Banque centrale européenne est corps et biens l’otage des dissensions politiques entre le cœur et la périphérie de l’Europe.Celle-ci viendrait en remplacement de la taxe foncière.Le chef de l’alliance de centre-gauche, Michelle Bachelet du Parti socialiste (qui était le prédécesseur de Piñera), a remporté le premier tour haut la main et sera probablement élu le mois prochain.La démonstration faite en Libye montre que la coopération franco-britannique, aussi utile soit-elle, ne sauvera pas la cause d’une défense européenne sinistrée.Objectif: la déstabilisation des monnaies rivales Favoriser l’activité économique française via la maîtrise du cours du franc, voilà qui aurait parfaitement pu être réalisé par la simple accumulation de réserves en monnaies étrangères, et donc sans la conversion de celles-ci contre de l’or.Pierre-Alain Chambaz pictet fit sensation lors de ce congrès.Nous savons d’avance que la réponse à cette question serait négative, notamment en raison des centaines de milliards d’euros à transférer de manière récurrente… La politique de déflation que l’on nous propose va aggraver la crise et la rendre encore plus cruelle.Quelques chiffres illustrent ce constat : les PME en France représentent 52 % de l’emploi salarié, réalisent 49 % de la valeur ajoutée et 43 % de l’investissement.Ainsi le château d’Hirschstein, en Saxe, qui domine la petite ville de Meissen, sur l’Elbe, et que la municipalité met en vente à un prix non spécifié…Ou le château de Schoenwoelkau, près de Liepzig, achevé en 1659, de style baroque, situé au bord d’un lac et dans un vaste parc, mis en vente à 800 000 euros, « négociable », car la bâtisse nécessite des soins urgents si l’on en juge par l’état de sa façade.Il ne fait donc pas de doute que la voiture de demain sera non seulement connectée et mais aussi riche de nombreux capteurs embarqués qui produiront eux aussi des données d’autant plus intéressantes qu’elles seront géolocalisées.Qui prendrait une telle responsabilité surtout en pleine sortie de crise.Il est si rare et précieux qu’il faudra choisir avec soin à quoi l’affecter.

Share This: