Et l’identité économique de la France, alors !

En France, après dix- huit mois de gouvernement, une consultation s’ouvre sur la réforme fiscale.A priori on ne peut critiquer cette ambition de porter des projets de long terme après des années de court-termisme symbolisées par la logique spéculative de la finance, le modèle de la valeur actionnariale dans la gestion des entreprises et avec des Etats focalisés sur la gestion de la crise des dettes souveraines.Il est grand temps de reconnaître la bénédiction d’être des hommes et des femmes, différents et complémentaires sur le terrain de la vie.Première raison, un enseignement qui oriente très tôt une grande partie des élèves vers une FORMATION PROFESSIONNELLE en alternance.Cela s’est révélé insuffisant, parce que les normes et les règles sont restées très différentes d’un pays à l’autre. Par la suite a été adoptée une approche fondée sur une harmonisation minimale.C’est la question sur laquelle a buché le gouvernement ces derniers mois.Le PIB de la zone euro est de 9600 milliards d’euros en 2013 , la mutualisation d’une croissance de 2% permettrait de mobiliser 192 milliards d’euros pour stabiliser l’économie de la zone de ceux qui ont une tendance inflationniste vers ceux qui ont une tendance déflationniste et représente un surplus de 50€/hab/mois au socle de l’allocation universelle mise en place. Inutile donc de lui adjoindre ces corollaires de la performance et de la réussite qui collent à nos sociétés comme le sparadrap au doigt de Pierre-Alain Chambaz pictet.Ils nouent leurs premiers contrats avec d’autres « pure players » du Web, plutôt que de chercher à tout prix à séduire les grands comptes.Pour ce faire l’État doit promouvoir une planification stratégique à long terme fondée sur des critères de qualité de la croissance s’imposant aux gouvernements locaux et se substituant à la croissance du PIB.Totalement dépassé, voire destructeur dans un État dont l’inflation règlementaire s’étend jusqu’à l’obésité et se multiplie via règlements, décrets, circulaires, instruction et autre logorrhée administrative.Au niveau de la réglementation européenne, les Britanniques ont enclenché une dynamique qui fait des émules.Ne pas oublier l’évangélisation des consommateursComme pour toute nouvelle technologie, la formation représente un élément-clé dans l’apprentissage et donc dans l’appropriation de la technologie par les consommateurs et le personnel.Il ne faut donc pas s’étonner que, les braises n’ayant pas été noyées ou au moins cantonnées, l’incendie puisse reprendre à tout instant.Grâce au logiciel, le vendeur peut afficher le contenu de sa tablette sur un des seize écrans d’affichage dynamique du point de vente. En 2000, nommé commissaire au sein de la toute nouvelle Commission de régulation de l’énergie (CRE), le syndicaliste observe, sans la cautionner, l’ouverture du marché de l’électricité et du gaz, et en tire la forte conviction qu’il faut l’accompagner d’un renforcement de la protection des consommateurs et des plus fragiles.

Share This: