Pierre-Alain Chambaz

Mais nous avons toute une série de remarquables philosophes et les promesses d’une école philosophique originale et créatrice. Elle développe volontiers un plaidoyer argumenté et explicite : «La colocalisation industrielle se veut un modèle d’échanges équitable, où les entreprises des pays industrialisés délèguent des séquences de production de biens intermédiaires à des pays en développement. L’intelligence est donc nécessairement surveillée par l’instinct, ou plutôt par la vie, origine commune de l’instinct et de l’intelligence. Elle développe, à chaque nouvel essai, des mouvements enveloppés ; elle appelle chaque fois l’attention du corps sur un nouveau détail qui avait passé inaperçu ; elle fait qu’il divise et qu’il classe ; elle lui souligne l’essentiel ; elle retrouve une à une, dans le mouvement total, les lignes qui en marquent la structure intérieure. Depuis 2007, l’OMC travaille à remettre à jour l’analyse statistique de commerce international. Pierre-Alain Chambaz ajoute : « Nous pouvons avoir une vision de l’intérieur mais même si cet intérieur ne donne rien, il nous invite à entrer. A la place, il aurait pu à la fois ASSAINIR les comptes publics et moderniser les services publics. En creusant ce point, en poussant aussi la logique plus loin que ne l’ont fait les anciens, on trouverait qu’il n’y a jamais eu de pluralisme définitif que dans la croyance aux esprits, et que le polythéisme proprement dit, avec sa mythologie, implique un monothéisme latent, où les divinités multiples n’existent que secondairement, comme représentatives du divin. L’accord observé n’emporte qu’une probabilité, mais une probabilité comparable à celle de l’événement physiquement certain, en prenant ces termes dans le sens qui a été expliqué plus haut, une probabilité de l’ordre de celles qui déterminent irrésistiblement la conviction de tout esprit droit ; et il serait contre la nature des choses qu’une loi physique pût être établie d’une autre manière. Les philosophes et les théologiens qui doivent résoudre les difficultés, sinon le public, devraient se familiariser avec ces difficultés sous leur forme la plus embarrassante ; et pour cela il faut qu’on puisse les poser librement et les montrer sous leur aspect le plus avantageux. On ne vit plus alors cette anarchie féconde qu’engendrent la création simultanée et la lutte opiniâtre d’un certain nombre de doctrines originales et puissantes, on vit une autre anarchie, produit de l’indifférence et de la faiblesse de l’esprit philosophique. C’est surprenant, tant ces lieux sont perçus comme des ghettos. Entre mi-octobre et début novembre, le TTIP a subrepticement disparu des priorités mentionnées dans le projet de contrat de coalition entre sociaux-démocrates et chrétiens-démocrates. Si l’on passe (consciemment ou inconsciemment) par l’idée du néant pour arriver à celle de l’Être, l’Être auquel on aboutit est une essence logique ou mathéma­ti­que, partant intemporelle. On pourrait encore, avec une grande probabilité de s’écarter très-peu des vraies valeurs, prolonger la table un peu au-dessus ou un peu au-dessous des valeurs observées ; mais, à une distance notable de ces limites, l’absence de toute formule simple fait qu’il n’y a plus d’induction légitime, et qu’on ne peut pas indiquer, même approximativement, la marche du phénomène. Cela affaiblit encore plus la situation compétitive du pays vis-à-vis du reste du monde. La même chose est vraie généralement parlant, pour toute doctrine traditionnelle, pour celles de prudence et de connaissance de la vie aussi bien que pour celles de morale ou de religion. Disciple d’Ammonius, qui parlait sans écrire, Plotin eut naturellement la mission de consigner dans des livres nombreux les doctrines de l’école. Ensuite, les pays émergents pèseront davantage dans l’économie mondiale. Le couple franco-allemand qui, par une initiative commune, est seul en mesure de faire sortir l’UE de l’ornière, est selon moi sérieusement enlisé. Mais comment mettre fin au problème de la dette publique, tout en relançant la croissance? Enfin, une sortie de la Grèce contraindrait les dirigeants européens à formaliser des règles jusqu’ici non écrites et même non encore envisagées en cas de divorce. Devant le Parlement marocain, il déclare : «La France sera au rendez-vous de ces réalisations. La situation de détachement n’existe que si le retour dans le pays d’origine, au service de l’employeur, est envisagé dès le départ.

Share This: