Pierre-Alain Chambaz

Lévy-Bruhl qu’on peut la considérer comme donnant un des caractères essentiels de la mentalité primitive. Proudhon avait raison de dire que la nationalité est surtout le résultat d’institutions politiques communes ou de la contrainte exercée par le Pouvoir central. On se plaint d’une division qui s’accuse de toutes parts, entre les grandes parties de la cité, de sentiments qui s’y développent, au lieu de la fraternité qui devait couronner la liberté conquise, d’hostilité mutuelle. Quand un homme extrait, les yeux bandés, des boules d’une urne qui renferme autant de boules blanches que de noires, l’extraction d’une boule blanche n’a rien de rare ni de surprenant, pas plus que l’extraction d’une boule noire ; et pourtant l’un et l’autre événement doivent être considérés comme des résultats du hasard, parce qu’il n’y a manifestement aucune liaison entre les causes qui font tomber sur telle ou telle boule les mains de l’opérateur et la couleur de ces boules. On causait bruyamment dans les groupes. Si l’Irlande avait été un pays dépensier, dont le déficit venait d’un Etat irresponsable, un tel plan pourrait peut-être se justifier. Il n’y a pas de perception qui ne se prolonge en mouvement. J’essaie d’en précipiter l’avènement ») où il prône l’idée de « partage et de l’en-commun » : « Nous sommes arrivés à un moment de notre histoire où le concept de monde devient un concept majeur de la réflexion sur le présent, sur la manière de se relier les uns aux autres, et les conditions dans lesquelles on peut réimaginer une justice universelle qui repose sur l’idée que nous sommes tous les ayants droit du même monde, et que la meilleure manière d’assurer la durabilité du monde, c’est de faire en sorte que chacun d’entre nous ait une part de ce monde. C’est dans le grand amphi que s’est tenu un colloque de deux jours, organisé selon les règles universitaires, sur la « libéralisation financière et la croissance économique » thème qui ne concernait qu’une partie des étudiants, auquel j’étais invité. Si la visite prochaine à Bakou de Nicole Bricq, Ministre français du Commerce extérieur, constitue assurément une excellente nouvelle, il est permis de se demander si la France prend réellement toute la mesure du rôle économique, stratégique et culturel de l’Azerbaïdjan, à la fois dans sa dimension régionale et sous l’angle de ses relations avec l’Union européenne. Les Suisses ont ainsi mis à profit les longs hivers passés dans un relatif isolement (faute de moyens de communications) pour élaborer leurs montres, associant beaucoup d’ingéniosité et d’inventivité à l’utilisation parcimonieuse de matières premières alors relativement rares. Pour un esprit français, le Caucase évoque spontanément des pays comme l’Arménie ou la Géorgie. Les cotisations de Sécurité sociale sont acquittées sur la base de taux uniformes. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois » Quand le malheur vous tombe sur la tête, il est trop tard pour regretter ». Enfin, l’implication des pouvoirs publics et des collectivités locales ne doit pas être négligée. Ils passent, sur commande, du dénigrement à l’admiration, de l’approbation, sans réserve au blâme le plus absolu ; sont aujourd’hui sceptiques et demain pleins de foi ; vibrants, presque toujours ; et surtout savent non seulement parler, mais crier, pour ne rien dire. Elle se place ainsi en acheteur domestique en dernier ressort, contre l’avis d’Axel Weber qui est contraint de partir. Pourquoi l’Algérie n’a-t-elle pas décollé comme la Corée ? Nous sommes intérieurs à nous-mêmes, et notre personnalité est ce que nous devrions le mieux connaître. L’Azerbaïdjan est, au mieux méconnu, au pire sous-estimé. Comment la profession de philosophe conférerait-elle à celui qui l’exerce le pouvoir d’avancer plus loin que la science dans la même direction qu’elle ? Le plus dur sera maintenant de tenir la distance. N’est-ce pas un raisonnement analogue que celui de Giboyer dans Les Effrontés ? Pour revenir au néo-platonisme, les deux moyens qu’il sut employer, afin d’investir la philosophie d’une puissance plus grande, n’étaient pas nouveaux : il revint aux sources de la sagesse orientale, et il concilia les deux doctrines d’Aristote et de Platon dans un seul et vaste système qui devait résumer tout ce que l’homme sur cette terre peut posséder de science et de vérité. Quant à sa réussite on ne peut la limiter à un niveau organisationnel ou à une valeur comptable mais à sa capacité de répondre concrètement aux attentes des PME et à intégrer sur le long terme leur univers. Pour autant, cette starification des start-up, et ses effets bénéfiques, ne doit pas occulter le véritable bilan économique direct de ce foisonnement et les réalités d’une aventure entrepreneuriale réussie. Que cela soit le Processus de Barcelone ou l’Union pour la Méditerranée, le résultat est un scénario totalement déstabilisé, sans cadre ni direction. Mais si c’était pour vous un pur néant, vous n’en parleriez pas.

Share This: