L’Europe et l’ours russe

Pressées d’être considérées les premières à réduire leur empreinte carbone, elles avaient entrepris de limiter les déplacements en avion, replanter des forêts et investir dans des fermes éoliennes.Un des aspects les plus critiquables des nouvelles règlementations réside dans le calcul pro-cyclique des ratios prudentiels : dans une crise grave des pertes entrainent un besoin d’augmentation des fonds propres conduisant à des ventes catastrophiques contribuant au renforcement de la crise dans une spirale infernale.Les banques centrales ont fait le job, il faut des politiques de relanceNe nous plaignons donc pas et ne nous étonnons pas plus du contexte économique actuel fait de reprise molle pour les USA et de contraction pour l’Europe (y compris pour l’Allemagne).Au sein de laquelle les règles de base devaient être identiques dans toute l’Europe, mais des variations et des ajouts locaux restaient autorisés.Il y a ensuite sa façon de « raconter » ses thèses.Parfois nos décideurs vont très loin pour prévenir des risques qui angoissent une partie de la population, comme dans le cas de la vache folle, des vaccins contre la grippe A (H1N1) ou des antennes relais.Elles doivent donc se former aux exigences du formalisme de la commande publique, elles doivent mettre en place un système efficace de détection des opportunités, elles doivent faire connaître leur savoir-faire et valoriser auprès de l’administration le caractère innovant de leurs produits ou de leurs services.A ces efforts, il faut ajouter des avancées réelles avec la mise en place de nombreux dispositifs de gestion de crises macro-financières.Le football a un rôle très particulier à jouer.En effet, il ne fait guère de doute que le monde peut, techniquement, continuer de s’enfoncer dans cette crise de la biodiversité sans que l’espèce humaine ne soit directement menacée, du moins à COURT TERME.On parle de croissance de PIB, quelle autre forme de croissance tout un chacun pouvons nous souhaiter, espérer et construire nous-même et nos enfants  ?Depuis octobre, Antonio Fiori dirige une agence de communication et de stratégie digitales pour les institutions culturelle.La partie la plus concrète concernait la reconquête des rues sur les voitures pour les livrer aux bicyclettes mais surtout aux piétons.Le modèle économique allemand est-il certain de tenir 157 ans ?

Share This: