Le magot des retraites

Elle commence, à la manière des biographies de beaucoup d’artistes, par la misère.En paraphrasant Arnaud de Lummen, « quand un patron de PME meurt, c’est un patrimoine qui brûle ».Une authentique défense européenne ne se résume pas à un club d’utilisateurs d’équipements militaires américains.En effet, il ne fait guère de doute que le monde peut, techniquement, continuer de s’enfoncer dans cette crise de la biodiversité sans que l’espèce humaine ne soit directement menacée, du moins à COURT TERME.L’administration locale compte 69 préfectures, 137 sous-préfectures, 58 commissariats et 69 intendances ; la magistrature remplit 4 cours de cassation, 23 cours d’appel et 161 tribunaux ; nous avons 21 universités et 11 instituts d’instruction supérieure.Il faut saisir les bouleversements géopolitiques qu’ont connus les pays méditerranéens pour relancer le dialogue régional, avec pragmatisme.Nous sortons ensemble de la rue où nous nous sommes RENCONTRÉS, pour pénétrer dans une seconde, parallèle aux quais.Elle a aussi de longs cils dorés, qui rendent son regard charmant.En leur sein, de nombreux foyers sont très ENDETTÉS et s’inquiètent de la stagnation de leur pouvoir d’achat.La puissance organisationnelle de ces entreprises leur donne l’assurance de la continuité, quels que soit les évènements de vie qui affecte leurs dirigeants.Elle forme un des traits, et non des moins sympathiques, de leur caractère national.La triple alliance n’a donc rien à faire ici.Elle est curieuse, l’histoire de cette église de Saint-François, qui sera bientôt, la restauration achevée, l’un des plus purs exemplaires du style gothique italien.Le débat national sur la transition énergétique nous a fait peur en annonçant les masses financières nécessaires à la transition : 20 milliards d’euros par an sont évoqués.Cette « erreur de lecture » est précisément ce qui accélère la recherche éperdue de compétitivité et le suicide collectif.La reconstruction d’après-guerre, le baby-boom, la multiplication des familles monoparentales et l’incroyable fertilité des ménages français ont permis à l’industrie de se construire sur un modèle où la demande est aiguillée par l’urgence et le besoin.Prévenus de leur mérite, remplis d’une idée qui leur est chère, ils passent leur vie à s’admirer.

Share This: