Le grand emprunt dessine notre futur paysage économique

Pions à figures longues et jésuites de robes courtes se mettent à prêcher l’amour de la patrie, la nécessité de la foi ; et Brunetière lui-même apparaît, Bossuet à la main, derrière le canapé sous lequel il se mit à plat ventre pour moucharder Buloz en attendant le moment de lui faire le coup du père François (Coppée).Il donne naissance aux professions, aux métiers.À ce point de vue, qui n’a rien de mystique, l’obligation morale se ramène à cette grande loi de la nature : la vie ne peut se maintenir quà condition de se répandre ; il est impossible d’atteindre sûrement un but quand on n’a pas le pouvoir de le dépasser, et, si on soutient que le moi est à lui-même son propre but, c’est encore une raison pour qu’il ne puisse se suffire à lui-même.Devant nous aussi, la robolution, celle des usines (et la robocalisation), celle aussi de notre vie quotidienne.Quelle est cette intuition ?Or, il apparaît que tous les États membres n’exercent pas avec la même rigueur leur contrôle lors de la délivrance du fameux sésame…

– Des sociétés ont volontairement organisé des opérations « en cascade », créant de fait une véritable opacité en cas de contrôle et limitant la possibilité de remonter la chaîne des responsabilités.La démocratie serait, selon, humiliée par la « tyrannie des idéologues».Phénomène qui devait mécaniquement contribuer à comprimer les prix de l’ensemble des actifs mondiaux (hors métaux précieux) dès l’été 1929 !Notre audiovisuel extérieur doit remplir son rôle de porte voix commun.Faut-il y voir l’oeuvre de la main (presque) invisible de la City ?La reprise est bien palpable du côté de la demande.

Share This: