Le CAC 40 : la machine à remonter le temps

Ironie de l’histoire, Thomas Edison confia à Henri Ford au crépuscule de sa vie : « Je mettrais mon argent dans le soleil et l’énergie solaire.Nous vivons actuellement une phase où le faible niveau de l’activité n’a pas encore eu d’influence sur des prix qui font globalement encore preuve de résistance, notamment en région parisienne.Mais la question des salariés employés en surnombre dans certaines entreprises a quand même été un sujet…Il est vrai qu’il y a eu jusqu’au milieu des années 1990 un certain nombre de personnels surnuméraires dans les grandes entreprises.Quand on sait par exemple que sur 104 sites contrôlés par la DGCCRF, 8 procédures contentieuses ont été engagées pour faux avis de consommateurs, on comprend mieux les inquiétudes des internautes.Elles ne résolvent pas tout, entraînent plein de conséquences inattendues (souvent désagréables) et n’entraînent pas la disparition des conflits et des injustices.L’équilibre atteint est d’ailleurs très raisonnable: sans efforts excessifs, les effets positifs peuvent être sensibles.Non si l’on accepte de sortir du cadre très médiatisé des très grands groupes pour aborder cette fois-ci le cas des PME et TPE souvent ignorées des médias mais pesant pour plus de la moitié du PIB.Un défaut de paiement aurait des conséquences sur les marchés financiers mondiaux.En France, bons ou mauvais professeurs ne changent rien : les étudiants doivent s’inscrire a l’université de leur lieu de résidence.Une Union européenne « germanifiée » cesserait dès lors d’acheter des biens allemands… à moins que ce pays ne se décide dès lors à exporter vers la planète Mars !Depuis novembre, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.Surtout, elles sont sur une trajectoire économique et sociale à la fois dynamique et fragile.Mais, plus réaliste, il tient aussi à souligner qu’« il serait suicidaire pour chaque pays du Maghreb de faire cavalier seul.

Share This: