La science prise en otage

Et, tristement, ce n’est pas la France autiste qu’on nous offre qui saura affronter les dangers et les chances d’une société mondiale intrinsèquement globalisée.Elle est agréable à voir, après l’affreux Mont-Cenis, la grande plaine lombarde.En absence d’autres problèmes bilatéraux, la question des interconnexions absorbe pas mal de temps (et de reproches) des ambassadeurs français et espagnol dans les respectives capitales.Vous pouvez aller, venir, de jour, de nuit, sans danger.C’est bien peu lorsqu’on sait que le sauvetage des banques espagnoles avait mobilisé à lui seul 40 milliards d’euros en 2012 !Mais c’est vrai qu’il est toujours plus facile de dire « non » aux initiatives.Pas un mot n’était échangé.Alors, quelque dame allemande ou anglaise, qui ne sait pas, va se placera côté de la jettatrice, et le supplice devient moins apparent.Les avenues, plantées d’arbres et bordées de maisons basses, n’avaient guère de passants.Ces sociétés vivent sur une situation de rente, et maintiennent des tarifs élevés grâce à leur position monopolistique.Enfin, et surtout, ces tests font la part belle à la régulation quantitative des risques bancaires et laissent à penser que la totalité du risque peut être mesurée par un chiffre.Alors sa prudence napolitaine ne l’abandonna pas, et, tout meurtri qu’il fût, il eut encore l’esprit de murmurer, à l’oreille de son terrible cousin, cette jolie phrase de patois : « Grazie, perchè tu me putive accidere e te si cuntentate de m’arruinare.La dégradation des déficits américains avait en effet inévitablement pesé sur sa valeur.Dès le début même, le mal fut terrible, et vous n’en devineriez pas la cause ?La deuxième explication avancée par Arnaud de Lummen, c’est l’adaptation. Les aspirations évoluent avec le niveau de vie : dès que les gens ont atteint un objectif, ils en formulent un nouveau qu’ils ne sont pas sûrs d’atteindre.— Mon âme et mon corps, hélas !Ces progrès doivent être clairement encouragés, ils vont dans la bonne direction.La Banque mondiale situe la classe moyenne dans une fourchette de revenu mensuel allant de 10 à 100 dollars par mois.

Share This: