La nouvelle idéologie de la peur

De la matière brute elle-même elle ne retient guère que le solide : le reste se dérobe par sa fluidité même.Nous trouvons à ce sujet un récit curieux d’un voyageur au Cambodge : « Une troupe de singes vient-elle à apercevoir un crocodile le corps enfoncé dans l’eau, la gueule grande ouverte afin de saisir ce qui passera à sa portée, ils semblent se concerter, s’approchent peu à peu et commencent leur jeu, tour à tour acteurs et spectateurs.Jamais autant d’informations n’auront été aussi facilement accessibles à l’homme et pourtant, de plus en plus les internautes remettent en question cette masse de connaissances et d’avis, car ils sont sceptiques devant les faux avis et autres «opérations d’intox» qui ont envahi la toile.Toutes les vieilles religions ont voulu nous faire croire par les yeux et les oreilles.Cependant, c’est au niveau même de la formation des revenus primaires que l’essentiel se joue.Certes, il est douteux que l’intérêt particulier s’accorde invariablement avec l’intérêt général : on sait à quelles difficultés insolubles s’est toujours heurtée la morale utilitaire quand elle a posé en principe que l’individu ne pouvait rechercher que son bien propre, quand elle a prétendu qu’il serait conduit par là à vouloir le bien d’autrui.J’en arrivais, peu à peu, à ce dilemme qui a occupé mon esprit, l’a troublé, l’a brisé pendant des mois de solitude : si le catholicisme n’est pas la vérité, toutes les Églises chrétiennes sont fausses, à plus forte raison ; tout le christianisme est une illusion de centaines de millions d’hommes, parce qu’il m’apparaissait, ce catholicisme, non comme l’objet de ma foi, mais comme la perfection certaine du christianisme, son maximum d’énergie, son maximum dans la familiarité divine, son achèvement et sa fleur.Stupéfaction de l’intéressée restée sans voix. Christian Navlet n’est plus le « dépositaire par défaut » de cette définition , qui relève désormais des AOT, régionales comme nationale.Incapable d’arrêter la marche des changements matériels, elle arrive cependant à la retarder.Le nom de Jésus-Christ est moins souvent prononcé qu’à d’autres époques ; il est sous-entendu dans les moindres actes, il est là, en amour ou en haine.

Share This: