La fonction publique se réveille

L’économie de temps sera sensible.Tous deux, chacun à sa façon, déploraient les conditions actuelles de la Basilicate et de la Calabre.Nous montons avec lui vers la partie haute du domaine.Les débuts sont presque toujours silencieux.Les gens ont l’air de se douter qu’ils traversent un pays fantastique, subitement restitué aux âges éteints.Trois raisons au moins à ce triste constat.Enfin, le simple fait qu’il faille doper la demande à coup d’aides publiques révèle l’apathie que suscitent les logements mis sur le marché.Le lecteur ne sera donc pas étonné que « Antifragile » se termine sur une éthique.Après on peut toujours discuter de la durée de vie des centrales nucléaires et du nombre de fermetures.Au passage, alors que les paragraphes initiaux étaient intégrés à l’accord sur la Facilitation des échanges, la mention obtenue n’a été rajoutée que dans la seule déclaration ministérielle adjointe aux accords validés à Bali, plus rhétorique que normative.L’autre catégorie concerne les mesures visant à donner un rôle plus important aux capitaux privés.Boutade qui revient à dire que l’Allemagne devra être moins allemande si son désir est que le continent européen, lui, devienne plus allemand.Elle n’était jeune que pour Marie et pour Édith.Avec lui, sir George faisait le tour de l’hôte, dans le salon où ses invités étaient maintenant au complet.Arnaud de Lummen, dans sa récente intervention, a salué le consensus qui s’est instauré sur ce sujet.Y en a t’il beaucoup qui accepteront de résister aux délices des confidences, vraies ou fausses, et au plaisir de s’attirer à tout moment les bonnes grâces de la presse, de la radio et de la télévision ? Sans une phase de désintoxication, les hommes politiques seront de plus en plus les hochets des hommes (et femmes de communication).Mais qu’ils s’inquiètent tout de même un peu, car ils sont aussi généralement contribuables, et nous ne sommes pas à l’abri d’une prochaine crise bancaire.

Share This: