Jean-Thomas Trojani : La drôle d’histoire des crises estivales

Ou si la nature en l’adoptant a usé pour ainsi dire de son pouvoir discrétionnaire, n’y a-t-il pas lieu de croire qu’avec un sens de plus ou de moins tout le système de nos connaissances serait bouleversé, et non pas seulement étendu ou amoindri ; qu’ainsi c’est de notre part une prétention bien chimérique que celle d’avoir l’intelligence, même superficielle ou bornée, de ce que sont les choses, avec des moyens de perception si visiblement contingents et relatifs, appropriés sans doute aux besoins de notre nature animale, mais nullement accommodés aux exigences présomptueuses de notre curiosit Suivons donc cette logique de l’imagination dans le cas particulier qui nous occupe. La présence d’un nouveau type d’opposants radicaux, altermondialistes, change la donne. 105Les psychologues ont agité la question de savoir si le sens de la vue, sans le concours de celui du tact, donnerait l’idée de l’étendue à deux ou à trois dimensions, ou même si les sensations qu’il procurerait dans cet état d’isolement suffiraient pour que le sujet sentant conçût l’idée d’un monde extérieur et apprît à s’en distinguer ; question évidemment insoluble par l’expérience, et qu’on pourrait regarder comme étant de pure fantaisie, puisque l’hypothèse à laquelle elle se rapporte répugne non-seulement à l’organisation de notre espèce, mais au plan fondamental de l’animalité. Il est cependant surprenant de voir quel désordre cette simple différence de mots a porté dans les esprits. Bien plus, on estime que 65% des métiers qui existeront dans 20 ans n’ont pas encore été créés aujourd’hui. En quoi il n’est pas vraisemblable que tous se trompent : MAIS plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger et distinguer le vrai d’avec le faux, qui est proprement ce qu’on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes ; et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses. Il est très calme. La phrase, le mot, auront ici une force comique indépendante. D’où, naturellement, l’indispensable intervention de l’État pour remettre les entreprises concernées dans le droit chemin… Une économie spécialisée sur des activités qui recourent peu à la R&DUne telle critique du secteur privé est assez sidérante de la part d’élus dont le bilan collectif de gestion des finances publiques et des organisations qui en dépendent est pour le moins calamiteux. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Le poète, pour représenter l’univers visible, est bien en dessous du peintre, et pour l’univers invisible, il est bien en dessous du musicien ». Les commentateurs français interprètent souvent la situation outre-Rhin au prisme de leurs propres désirs : réformes sociales de Schröder, modèle de la nation exportatrice, rigueur budgétaire allemande… Porter l’Allemagne au rang de modèle – ou de contre-modèle – se fait souvent au détriment d’un regard lucide sur les efforts nationaux et bloque des possibilités de coopération bilatérale réelles. L’un a le commerce extérieur, l’autre le déficit ; l’un a un tissu de PME à fortes marges et créateur d’emplois, l’autre de grandes entreprises championnes mondiales. Or, aucune doctrine philosophique ne conteste que les mêmes images puissent entrer à la fois dans deux systèmes distincts, l’un qui appartient à la science, et où chaque image, n’étant rapportée qu’à elle-même, garde une valeur absolue, l’autre qui est le monde de la conscience, et où toutes les images se règlent sur une image centrale, notre corps, dont elles suivent les variations. Et cela en contradiction totale avec les procédures de lutte contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme, avec les risques que cela implique. Ce n’est pas probable, puisque la nature est recouverte, chez eux aussi, d’une couche d’habitudes que le milieu social a conservées pour les déposer en chaque individu.

Share This: