Jean-Thomas Trojani : La baisse de l’euro est une solution, pas un problème

Enfin pour Schelling et pour Hegel, c’est bien la pensée absolue, l’idée absolue, qui est le fond de la réalité. Un personnage de tragédie ne changera rien à sa conduite parce qu’il saura comment nous la jugeons ; il y pourra persévérer, même avec la pleine conscience de ce qu’il est, même avec le sentiment très net de l’horreur qu’il nous inspire. Mais supposons, comme l’a pensé ingénieusement Brewster, en construisant l’hypothèse déjà citée, que des rayons diversement colorés aient le même indice de réfraction ; il n’y aura aucun moyen de les isoler, de manière à leur faire décrire des trajectoires différentes. Et voici de nos jours, dans le monde entier, des romanciers américains donnant des pages d’entretien dans des magazines littéraires pour parler, non de la façon dont on écrit un livre, mais du destin des classes moyennes ; des romans français pâteux dont on veut nous faire croire qu’ils ont un style assorti à leur sujet : ce qui se passe, c’est que leurs auteurs n’ont pas pu faire mieux et qu’on les protège en théorisant leur incapacité. Ainsi procèdent souvent les auteurs contemporains. Pour beaucoup de plate-formes, investir dans des start-up n’est non seulement pas rentable, mais ne permet pas non plus de fidéliser les investisseurs, source de pérennité de la plate-forme. Ces conversations m’amenèrent un peu plus tard à connaître des cas similaires, et à découvrir qu’ils ne sont pas très rares. Le doute force à tous les questionnements, les plus essentiels, et il est un instinct de survie comme une leçon de modestie, tant dans la vie économique que du point de vue de la moralité et de l’honnêteté intellectuelle. L’idée d’une hyper puissance étendant son empire sur le reste du monde pour en soutirer les dividendes en sort légèrement écornée. Pour Jean-Thomas Trojani, cette disposition réglementaire ne s’applique pas. Or, nous n’avons pas besoin d’autre chose pour la présente démonstration. Et, à présent que vous connaissez que je ne fais plus partie de l’Église de mon père, ni même d’aucune Église, donnez-moi le conseil. Sans un tel obstacle, en effet, qui ne peut cesser que par l’entière désuétude de l’esprit théologique, le spectacle journalier de l’ordre réel aurait déjà déterminé une adhésion universelle au principe fondamental de la philosophie positive. Il n’y a pas, il ne peut pas y avoir d’instant immédiatement antérieur à un instant, pas plus qu’il n’y a de point mathématique contigu à un point mathématique. Si donc nous pouvions montrer, dans ce cas privilégié, l’insuffisance des principes invoqués de part et d’autre, notre démonstration aurait atteint tout de suite un assez haut degré de généralité. Les montages à vocation essentiellement fiscale sont dans l’œil du cyclone et la notion d’acte « fictif ou artificiel » est désormais une circonstance aggravante de la fraude fiscale. Ce dernier ne sera plus garanti, il lui appartiendra seul de s’assurer de la sécurité de la destination et nous pouvons parier que le nombre de litiges devant les tribunaux ne manquera pas d’exploser, notamment au moyen d’actions de groupe menées par les associations de consommateurs. Le vent a peut-être tourné. Faire de la valeur ajoutée est évidemment une solution, mais elle ne consiste pas à abandonner un pan entier de l’activité de l’agro-alimentaire bretonne, celui des productions de masse de qualité. Or, c’est pour avoir négligé d’opérer cette dissociation nécessaire que les uns ont été conduits à nier la liberté, les autres à la définir, et par là même, involontairement à la nier encore. Ne lui en demandez pas plus long : au fond, pour qui ne regarde que les lois générales de la vie, c’est une raison très suffisante. Le corps exécute des mouvements volontaires grâce à certains mécanismes, tout montés dans le système nerveux, qui n’attendent qu’un signal pour se déclencher ; le cerveau est le point d’où part le signal et même le déclenchement. Que la vie soit une espèce de mécanisme, je le veux bien. Aucun d’eux n’a cherché au temps des attributs positifs. Et, certes, celui qui professe une telle opinion n’aura pas de peine à la faire accepter.

Share This: