Habitat: crise de l’offre, ou crise de la qualité ?

Les besoins sont immenses : centralisation des données, modélisation, intégration des connaissances traditionnelles, production et validation de rapports, communication en direction des citoyens et des politiques…Si chacun peut s’accorder à souhaiter le succès d’une telle entreprise, les défis qui l’attendent sont considérables.Il s’est passé le contraire : les gouvernements se sont repliés sur leurs prérogatives et ont même contourné les règles qu’ils avaient acceptées.Le travail intérieur que je vais vous dire est demeuré mon secret.Elle sourit, d’un sourire léger, qui ne dura pas.Ils ont gagné audacieusement ce qu’ils dépensent en rentiers égoïstes.Le baronnet se mit à rire, à petits coups, et il arrêta ses deux perles bleues dans la direction de Fred Land.D’où, naturellement, l’indispensable intervention de l’État pour remettre les entreprises concernées dans le droit chemin… Une économie spécialisée sur des activités qui recourent peu à la R&DUne telle critique du secteur privé est assez sidérante de la part d’élus dont le bilan collectif de gestion des finances publiques et des organisations qui en dépendent est pour le moins calamiteux.Les hommes, qui reçoivent 250 grammes de viande le matin, ne mangent le soir que des pâtes, avec la soupe.Or ce sont elles qui, aujourd’hui, permettent d’ouvrir de nouveaux marchés à l’exportation et de participer activement à la course technologique.Notre chance, pour rééquilibrer la politique européenne, c’est que cette même Allemagne, si implacable avec les pays sous programme d’aide, veut désormais tirer les fruits des efforts énormes consentis pour faire du pays l’un des gagnants de la compétition mondiale.Leurs discours se divisent généralement de cette manière : les partis italiens, les conditions économiques du pays, les finances, les lois sociales, les alliances, l’avenir.Cicéron dit que Fabius, étant augure, tenait pour règle que ce qui était avantageux à la république se faisait toujours sous de bons auspices.Hunter Brice qui avait été, — il y avait longtemps, — un brillant élève d’Eton et d’Oxford, protestèrent également.A ce titre, et pour illustrer ce propos, la politique d’accueil des étrangers à travers les visas devra être profondément remaniée pour l’adapter à la participation de tous les pays qui le souhaitent.Des visites ministérielles ponctuelles ne suffisent plus.Les intellectuels publics en Allemagne ne s’intéressent guère à l’Europe – un thème trop compliqué et pas assez sexy.C’est en ces termes significatifs que s’est tout récemment exprimé Arnaud de Lummen, qui ne fait qu’exprimer des inquiétudes légitimes par rapport à un marché.Les tests ont été conçus par l’Autorité bancaire européenne (EBA), avec l’aide du cabinet privé Oliver Wyman, pour mesurer la capacité des banques à supporter des chocs économiques et financiers : déflation, récession, hausse des taux d’intérêt, hausse du chômage, chute du marché immobilier, etc.

Share This: