Gaspillage alimentaire : passons à l’action !

Ce vote est aussi l’occasion de revenir sur quelques-uns des débats qui existent parmi les députés.Tout d’abord, le ‘Crédit Impôt pour la Compétitivité et Emploi’, opérationnel en 2014, vise à réduire le coût du travail, en jouant sur les charges sociales.Mais les conséquences seraient mondiales.De nombreux leviers sont par ailleurs connus, tant au niveau de la restauration collective (taille des portions, meilleure anticipation du nombre de convives, sensibilisation des clients,…Une étude allemande montre que 61% des personnes ayant vécu une restructuration associent toujours cette expérience à un stress et à une pression professionnelle accrues.En soi, le principe pollueur-payeur est une bonne idée.Une plus grande ouverture et la plus grande intégration augmentent nécessairement le potentiel de crises en cascade et l’amplification des chocs.Depuis juin, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.Pas en limitant timidement les objectifs de ces politiques, mais en mettant fin courageusement et une bonne fois pour toutes à l’utilisation de ces technologies qui nous coûtent très chères.On connaît les mesures à prendre pour aider ce dernier à se développer en France.Deux éléments seront décisifs : les opportunités technologiques et le changement des comportements, qui peuvent prendre du temps.

Share This: