Entreprises, ne perdez pas vos actionnaires !

Ils sont le tremblement de terre.Ribot, d’attribuer une importance décisive aux phénomènes moteurs concomitants, et surtout aux actions d’arrêt, est bien près de devenir classique en psychologie.Ainsi, pour citer un exemple, l’action de respirer, quoiqu’elle contienne les trois termes qui constituent le phénomène économique, n’appartient pourtant pas à cette science, et l’on en voit la raison : c’est qu’il s’agit ici d’un ensemble de faits dans lequel non-seulement les deux extrêmes : besoin et satisfaction, sont intransmissibles (ils le sont toujours), mais où le terme moyen, l’Effort, est intransmissible aussi.Une rumeur nous fit nous détourner.Il est temps aujourd’hui de modifier en profondeur le comportement de l’Etat, et de ceux qui le dirigent, à l’égard du mouvement sportif français.La recherche entreprise avec Jean-Jacques Laffont, résumée dans le livre Théorie des incitations et réglementation (Economica, 2012), propose un cadre conceptuel pour une régulation moderne de ces opérateurs.Il est plus facile de publier une étude qui montre l’importance des institutions que l’importance du hasard.Loin de là, s’exposer au danger est quelque chose de normal chez un individu bien constitué moralement ; s’y exposer pour autrui, ce n’est que faire un pas de plus dans la même voie.Tromper la confiance d’une âme innocente qui s’ouvre à la vie est un des plus grands méfaits au regard d’une certaine conscience qui semble n’avoir pas le sens des proportions, justement parce qu’elle n’emprunte pas à la société son étalon, ses instruments, ses méthodes de mesure.Mais si le mouvement moléculaire peut créer de la sensation avec un néant de conscience, pourquoi la conscience ne créerait-elle pas du mouvement à son tour, soit avec un néant d’énergie cinétique et potentielle, soit en utilisant cette énergie a sa manière ? Frustré par les conseils contradictoires et mesurés de ses conseillers, Christian Navlet aurait demandé qu’on lui envoie un «  économiste à une seule face  ».Cette désinformation – ou ce chantage !

Share This: