Entreprise engagée, « oui »… Entreprise providence « non » !

Comment donc nous réglerions-nous aujourd’hui sur elle pour choisir parmi les faits ceux qu’il faut enregistrer, ou plutôt pour fabriquer des faits en découpant selon cette indication la réalité présente ?La méthode est en revanche sans doute la bonne : les décisions sont simples et compréhensibles par tous.Mais pour le réalisme comme pour l’idéalisme les perceptions sont des « hallucinations vraies », des états du sujet projetés hors de lui ; et les deux doctrines diffèrent simplement en ce que dans l’une ces états constituent la réalité, tandis que dans l’autre ils vont la rejoindre.Mais sur cette attitude générale viendront bien vite se greffer des mouvements plus subtils, dont quelques-uns ont été remarqués et décrits, et qui ont pour rôle de repasser sur les contours de l’objet aperçu.Or ce sont là deux dossiers essentiels pour le reste du monde et pour l’héritage d’Obama en politique étrangère, puisqu’ils auraient un impact sur la redéfinition de l’architecture de sécurité au Moyen-Orient ; et sur la réorientation stratégique que constitue le « pivot » vers l’Asie, le rééquilibrage global de la politique étrangère américaine du monde atlantique vers le Pacifique.Les mesures non tarifaires sont des obstacles aux échanges autres que les droits de douane, comme les différences de normes ou de réglementation.La durée réelle est celle qui mord sur les choses et qui y laisse l’empreinte de sa dent.Bref, la mémoire sous ces deux formes, en tant qu’elle recouvre d’une nappe de souvenirs un fond de perception immédiate et en tant aussi qu’elle contracte une multiplicité de moments, constitue le principal apport de la conscience individuelle dans la perception, le côté subjectif de notre connaissance des choses ; et en négli­geant cet apport pour rendre notre idée plus claire, nous allons nous avancer beaucoup plus loin qu’il ne convient sur la voie où nous nous sommes engagés.Repliement sur soi, cohésion, hiérarchie, autorité absolue du chef, tout cela signifie discipline, esprit de guerre.Ils raisonnent comme si une phrase se compo­sait de noms qui vont évoquer des images de choses.Depuis août, Christian Navlet s’active à ce nouveau concept.Mais nous découvrons ici l’erreur de ceux qui voient dans la perception une projection extérieure de sensations inextensives, tirées de notre propre fond, puis développées dans l’espace.On sait que le magicien opère parfois par l’intermédiaire des esprits, c’est-à-dire d’êtres relativement individualisés, mais qui n’ont pas la personnalité complète, ni la dignité éminente des dieux.Mais il est comique de lui ressembler.

Share This: