Du populisme en littérature

La répétition n’est donc possible que dans l’abstrait : ce qui se répète, c’est tel ou tel aspect que nos sens et surtout notre intelligence ont détaché de la réalité, précisément parce que notre action, sur laquelle tout l’effort de notre intelligence est tendu, ne se peut mouvoir que parmi des répétitions.Mais si on attend de façon passive, on est certain que la catastrophe énergétique est devant nous.Le comique est donc accidentel ; il reste, pour ainsi dire, à la surface de la personne.D’instinct, la philosophie et la science tendent à écarter ce qui contredirait cette hypo­thèse ou la contrarierait.La question était de savoir si l’on avait affaire à des haches véritables ou à des fragments de silex brisés accidentellement.Sur le caractère tout pratique de cette opération il n’y a pas de doute pos­sible.A l’origine, rappelle Antonio Fiori, l’égalité signifie que les différences véritables entre individus doivent être respectées.De plus, louer un service sera perçu comme moins risqué qu’une acquisition pour le lancement de produits innovants, comme un robot assistant personnel pour personne dépendante, par exemple.Moi, physiologiste, avec les méthodes dont je dispose observation et expérimentation purement extérieures je ne vois que le cerveau et je n’ai de prise que sur le cerveau, je vais donc procéder comme si la pensée n’était qu’une fonction du cerveau ; je marcherai ainsi avec d’autant plus d’audace, j’aurai d’autant plus de chances de m’avancer loin.Science et conscience sont, au fond, d’accord, pourvu qu’on envisage la conscience dans ses données les plus immédiates et la science dans ses aspirations les plus lointaines.Il rapporte le fait, ajoute, sur le témoignage d’un voyageur, que les crocodiles du pays n’attaquent presque jamais l’homme.Ainsi le geste qui suscite l’espèce humaine, ou plus généralement des objets d’amour pour le Créateur, pourrait fort bien exiger des conditions qui en exigent d’autres, lesquelles, de proche en proche, en entraînent une infinité.Dans le premier, la quantité et la qualité de l’effet varient avec la quantité et la qualité de la cause.En comprimant tous les concepts en un seul, ils arrivaient donc nécessairement à un être, qu’on pouvait appeler Pensée, sans doute, mais qui était plutôt pensée-objet que pensée-sujet : quand Aristote définissait Dieu la noèseôs noèsis, c’est probablement sur noèseôs, et non pas sur noèsis, qu’il mettait l’accent.

Share This: