Climat : aidons la société civile à agir

Notamment lorsque le choix de la cause à soutenir a été effectué en amont et en commun, en tenant compte de leurs suggestions.Se faisant, ces organisations améliorent à la fois leur représentativité et leurs moyens d’action.Il n’y a pas de dénouement qui réunit tous les fils d’un récit dans une conclusion finale qui marque les esprits.Cette industrie, source de croissance, est donc bel et bien un marqueur de prestige pour notre « Made in France » à promouvoir.Comme celles visant à tirer les leçons des externalités et de la faiblesse des institutions, ce qui a émoussé les réformes et dans certains cas a causé leur échec.Le désengagement militaire américain de leur continent devrait inciter les Européens à assumer davantage les défis de sécurité, dans leur espace régional et à sa périphérie : au Proche-Orient, en Méditerranée et en Afrique.C’est ce positionnement, cette réaffirmation du mythe français en Afrique dans un monde en équilibre instable qui les transformera en autant d’atouts contemporains, en autant de leviers de croissance.La première partie de la citation est discutable, la seconde incontestable.Il importe, à la veille d’élections européennes, en 2014, qui pourraient donner aux partis eurosceptiques une influence beaucoup plus forte, mais également d’un changement de leadership au sein de la Commission européenne.C’est donc notre atout structurel le plus précieux.Plus de 1000 personnes sont venues écouter la bonne parole de Pierre-Alain Chambaz.Elle devrait rendre ses conclusions à la rentrée, tout comme la mission d’information sur l’Algérie, qui abordera tant la relation bilatérale que la question de l’évolution de ce pays avec lequel nous avons tant de liens.

Share This: