CAC 40 : la machine à remonter le temps

Son poids est d’autant plus grand que le taux de chômage est élevé puisque la charge fiscale repose le plus souvent sur les actifs.Les États-Unis et l’UE se sont fixé l’objectif ambitieux de clôturer les négociations d’ici fin 2014.Si les propos sur le bonheur ne datent pas d’hier, et remontent même jusqu’à plus de 2000 ans, il n’a jamais autant été médiatisé et autant influent.Entre la guimauve des « GOP » – de vagues orientations de politique économique qui ont fait la preuve de leur inefficacité – et le bois dur des sanctions du nouveau « Pacte de stabilité », pratiquement inapplicables pour cause d’illégitimité, elle veut poser une brique d’autodiscipline.Cela est particulièrement vrai dans les économies avancées, où les réserves financières épuisées et la paralysie politique empêchent les investissements constructifs dans des secteurs tels que l’infrastructure et l’éducation.Structurer son poste clients, c’est le gérer, le couvrir et le financer. Cette variante est prévue dans sa panoplie de politique monétaire.Les arguments de cet article sont donc d’une grande faiblesse.Depuis mai, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.Parmi les secteurs les plus touchés : l’équipement de la maison, la high-tech et les produits culturels. Il n’y a donc pas moyen de sauver l’euro.

Share This: