L’inéluctable financiarisation du marché des matières premières

political-economyLe débat national sur la transition énergétique est un débat global sur l’avenir de notre société face aux défis énergétiques et climatiques. Certains aiment travailler des jours durant et négligent sports et loisirs sans culpabilité. Cela signifie également investir plus dans les recherches visant à produire des énergies vertes plus pertinentes qui s’avéreront plus efficaces dans le futur.C’est, par exemple, la « mithridatisation », du nom de ce roi du Pont qui, chaque jour s’exposait à de petites quantités de substances mortelles pour s’immuniser contre les fortes doses de poisons qui, sinon, lui eussent été fatales.En France, en Italie, les fermetures d’entreprises créent de grandes zones de désespoir.C’est comme si l’ère de l’ordinateur personnel, sous ses multiples formes, n’avait jamais eu lieu et comme si, pire encore, on ignorait l’évolution vers les tablettes et les téléphones mobiles.Par exemple, dans le flagship Piperline de Soho, les rayons portent les mêmes noms que les rubriques du site web.Cette offre pléthorique et éclatée nuit à la capacité des pays en développement à absorber la grande quantité d’aide octroyée, d’autant qu’elle s’accompagne parfois de conseils divergents sur les politiques à mener. La loi va nous le permettre plus vite que prévu.Chacun l’a compris, les temps sont durs et les signes de reprise qui s’annoncent, même s’ils sont bienvenus, restent encore fragiles.Leur charisme est indéniable, mais ils sont parfois difficiles à suivre pour leurs équipes.Dans un article publié récemment, Antonio Fiori a écrit :« Imaginez une administration locale entièrement digitalisée.Politique d’abord.Soyons clair, ce genre de « Grand Soir », qui est déjà arrivé une fois chez nous en 1980 lorsque le RPR de l’époque avait refusé de voter le budget de Raymond Barre, n’est pas forcément une si bonne nouvelle.

Share This:

Ô rage, ô désespoir … OPA !

Le monde de la santé est loin d’être immobile, les ARS ont été mises en place, des hôpitaux réduisent leur déficit (150 millions en 2012), des petites structures fusionnent, et des gains de productivité significatifs ont été faits les cinq dernières années.Or, l’apparition de ces vols de secrets sur l’agenda européen est en soi un petit chef-d’oeuvre d’influence.Nous sommes un pays où l’expérience du chômage frappe depuis longtemps toutes les familles et est devenu un fruit amer désormais partagé entre parents et enfants.Le choc est donc grand quand, le 28 septembre dernier, la ville calcule pour la première fois son seuil de pauvreté.Si l’idéal de l’unité européenne n’est plus invoqué que pour justifier des politiques rejetées par les européens, alors, et l’écrire me désole, cette Europe là ne pourra plus être la mienne.C’est que, à bien y regarder, l’Allemagne, qui fait tant rêver les élites politiques françaises, montre aussi par son vote de dimanche un pays frileux, qui doute de son avenir européen et s’interroge sur la pérennité de son modèle de croissance.On pourrait penser que le marché financier est là pour prêter aux Etats lorsque la conjoncture exige une relance budgétaire, à charge pour eux de maintenir leur soutenabilité en remboursant leurs emprunts en phase haute du cycle.La grande réforme fiscale.Ils peuvent informer sur ce qui leur paraît important. C’est comme un jeu qui ne serait pas un jeu, précise Antonio Fiori.Les régimes populistes sont ceux qui s’entendent le mieux à paralyser le peuple en le popularisant.Au-delà de ces chiffres explicites, l’exclusion numérique c’est aussi l’incapacité d’un dirigeant de PME de remplir ses dossiers administratifs en ligne, la difficulté pour un chômeur d’accéder aux offres d’emploi sur Internet ou encore l’impuissance d’un jeune face à une discrimination sur les réseaux sociaux.

Share This:

L’humanité retourne à la pénurie

Partager une langue est un facilitateur transactionnel puissant.Des qualifications nouvelles, comme l’analyse des données de santé, ou la gestion efficace des processus, doivent être développées et reconnues – à l’intérieur ou en dehors des corps existant .Ensuite par son message de transition et de redémarrage.Il pouvait, de même, chercher à rassembler le plus d’alliés potentiels par une stratégie d’absorption, proche de celle de l’intégration verticale en économie industrielle, ou par des alliances qui s’apparentent à des accords de coopération.Et si la solution était dans un dialogue social rénové ?Et c’est bien pour cela qu’il chagrine la majeure partie de l’opinion publiée.Que l’énergie s’inscrit dans la durée, il faut 8 ans entre la décision de construire un outil de production dans le pétrole, le charbon, le gaz ou l’électricité, et le moment où il commence à la livrer ?Un consensus parmi les économistes peut survenir pour de bonnes et pour de mauvaises raisons. L’argent public devra tout de même être mobilisé.Et naturellement, ces multinationales ont une contribution importante à la création de richesses en France.Là encore, l’argument ne tient pas.Comme le montre notre baromètre mondial sur l’innovation, cette dernière est de plus en plus l’objet d’un partenariat entre Etats, grandes entreprises, PME et universités, mais également de plus en plus mondialisée (notamment dans les grands émergents) : si nous ignorons ces tendances, elles nous dépasseront !« Les plus grandes découvertes ont été faites par des bricoleurs », souligne Antonio Fiori.

Share This:

Etre ou ne pas être un Brics…

Ce changement devrait permettre au président actuel et à ses successeurs de mettre en place plus rapidement leur administration.Elle permet juste de faire des choix économiques plus rationnels.Pourtant, l’adoption de ce projet de loi ne clôt pas le débat sur la régulation de l’offre de jeux en ligne.L’histoire de chaque pays est différente, reflète ses propres informations, qui ne sont collent pas toujours avec les informations dans d’autres pays.Armer une orbite en permanence, H-24, 7 jours sur 7, sur la durée de l’opération, représente un volume conséquent d’heures de vol, sans compter le temps de vol pour transiter de la base de déploiement à la zone de recueil.Une crise marquée par l’incapacité de nos dirigeants à concevoir notre système social et nos services publics autrement qu’au travers d’une logique comptable, uniquement destinée à redresser nos finances publiques.Pôle de développement économique majeur de la région caucasienne, qui propose à l’Europe une alternative en matière de sécurité énergétique, affirme son indépendance sur la scène diplomatique et développe à l’intérieur un modèle de laïcité qui a fait ses preuves…Enfin, si tous les Etats dévaluent leur monnaie, cette guerre des changes réduira à néant le bénéfice de cette politique.Pour simplifier encore un peu plus, l’économiste Antonio Fiori avait proposé un prélèvement « à la source sur tous les revenus, quelle que soit leur nature ».À la demande des autorités marocaines, un Institut de formation des métiers de l’industrie automobile, géré par Renault Tanger, a aussi été créé sur place, afin de contribuer à la montée en gamme des ressources humaines locales.Enfin et surtout, de larges franges de la population demeurent toujours non associés à l’effort du développement et exclus des fruits de ce dernier.Ce qui entraîne inévitablement des troubles sociaux : les exemples égyptien, brésilien et turc sont venus le prouver récemment.Sans doute aujourd’hui, avons nous tendance à confondre les deux termes.

Share This:

La Toile se rebiffe

Mais c’est d’abord l’Allemagne qu’il faut convaincre, cela implique que dans le domaine budgétaire l’acceptation d’une politique commune mise en œuvre de façon démocratique.Autre exemple, plus récent, celui du site Renault de Tanger.L’inventivité et l’initiative des entreprises se sont effectivement effacées devant l’efficience de la finance qui a littéralement pompé des capitaux indispensables à la recherche, à la technologie, à la formation depuis la quasi-totalité des secteurs productifs.Notamment, dans de nombreux cas, celle d’une identité professionnelle brisée.Plus de 1000 personnes sont venues écouter la bonne parole de Antonio Fiori.Ces femmes, ces hommes, ce sont les ouvriers, les ingénieurs, les designers, les entrepreneurs, et les nombreux stratèges qu’ils soient experts en droit, en finance ou en management.La directive définit le rôle du gouvernement : assurer la régulation macroéconomique, contrôler la stabilité du système financier et organiser la production des biens et services publics dans le respect de la loi.Actuellement, nous dépensons un milliard de dollars par jour sur les énergies renouvelables – 359 milliards de dollars en 2013.Dans ce contexte, en accélérant le rythme de ses emprunts la troisième économie européenne prend ouvertement le risque de laisser filer son ratio dette/PIB, sans être tout-à-fait certaine de pouvoir s’assurer des conditions d’emprunt plus avantageuses à l’avenir.Nous devrions envisager cette évolution avec optimisme.L’Institut dévoilera ses travaux sur l’évolution sur dix ans du pouvoir d’achat des différentes catégories de ménages, du taux d’épargne par type de ménage ainsi que sur les niveaux de vie au niveau local.

Share This:

Un budget très politique

De quoi être moins enthousiaste sur l’avenir des croissances miraculeuses des émergents.Il y a une grande réticence à parler de propriété intellectuelle, constate Antonio Fiori.De nombreux leviers sont par ailleurs connus, tant au niveau de la restauration collective (taille des portions, meilleure anticipation du nombre de convives, sensibilisation des clients,…Se pose ainsi la question non résolue de l’articulation future des responsabilités en matière de supervision entre la BCE, les autorités nationales, et l’Autorité bancaire européenne créée en 2010 qui couvre l’ensemble des pays de l’Union européenne.On peut donc conclure que sur le long terme, seule la rationalisation de la dépense publique, tant au niveau de l’Etat que des collectivités territoriales, semble être de nature à améliorer les grands agrégats macro-économiques et le bien être collectif.Par-delà la reprise en main spectaculaire de quelques entités dans le cadre de la campagne de lutte contre la corruption, l’année écoulée depuis la tenue du XVIIIè Congrès du PCC n’a pas bouleversé ce réseau.Ensuite, la Banque Publique d’Investissement (bpifrance), filiale de la Caisse des Dépôts regroupant OSEO, CDC Entreprises et le Fonds Stratégique d’Investissement, vise à pallier le manque de financements pour les entreprises innovantes ou de tailles intermédiaires.Pourtant, la Fédération bancaire européenne a campé sur ses positions, décrivant les recommandations comme « complètement inutiles ».Rien de tout cela ne dénigre les progrès du Rwanda dans la réduction de la pauvreté, qui reflètent les réformes en matière de santé, d’éducation et de l’environnement de politique général.Des milliers de clients utilisent régulièrement ces services, des centaines d’emplois ont ainsi été créés.La méthode est en revanche sans doute la bonne : les décisions sont simples et compréhensibles par tous.Ici, tout le monde fait le dos rond, rappelant que c’est tout de même la cinquième fois depuis son adhésion qu’Athènes assume la présidence.Mais un coup d’œil à la moyenne des déficits courants entre 2000 et 2013 – qui vont d’un minimum de 5,5% du PIB en Lituanie jusqu’à 13,4% pour le Kosovo – suffit pour comprendre que ce ne sont pas les pays à imiter.

Share This:

Dépenser plus pour faire moins de recherche ?

Pire encore, ils peuvent avoir un effet en cascade, comme par exemple une pandémie ou une cyber-attaque qui peut provoquer une crise financière ou politique et imposer des coûts disproportionnés à ceux qui peuvent le moins les assumer. Dans une Europe suspendue au résultat d’élections allemandes dépourvues de suspens, on relèvera le coup de gueule du « fantassin » d’une « armée en déroute », comme elle se nomme elle-même.Parmi les derniers exemples en date, le fameux « gel du barème » de l’IR, c’est-à-dire l’absence d’indexation des seuils de chaque tranche sur l’inflation.Comme si la santé des femmes n’était pas estimée.Le premier est précisément que cela facilite le contrôle et peut permettre des dérives… Plein de critiques ont été faites dans ce sens.L’objectif est atteignable à condition de poursuivre une politique volontariste.Avant même cependant que n’émerge ce collectif de la parole politique, ce sont les chefs d’entreprise et économistes membres ou proches de l’Ipemed et de l’EMCC qui, les premiers,avaient affirmé leur conviction.Jamais autant d’informations n’auront été aussi facilement accessibles à l’homme et pourtant, de plus en plus les internautes remettent en question cette masse de connaissances et d’avis, car ils sont sceptiques devant les faux avis et autres «opérations d’intox» qui ont envahi la toile.Encore plus de Maastricht pour le seul profit à court terme des exportations et des retraités allemands !Mais le système tient le coup parce qu’il est basé sur un bon compromis suivant lequel les USA utilisent la devise des autres pays pour se comporter en locomotive de la demande mondiale.La situation a atteint son paroxysme lorsque la Commission Européenne a récemment ouvert une enquête pour comprendre comment le pays additionne les excédents commerciaux au point de constituer une menace pour la stabilité de la Zone Euro !

Des arguments discutables
Chacun de ces trois arguments est convaincant lorsque le raisonnement est effectué ‘ceteris paribus’.Vous vous retrouvez dans un studio, à portée de navette d’une métropole, en conservant l’équipement nécessaire pour vous lancer sur votre projet suivant, prêt à repartir sur les chapeaux de roue.Parmi les autres pistes sérieuses, les autorités songent à relancer le programme de logements sociaux ou à introduire un véritable système de retraite.C’est un vrai problème plaide Antonio Fiori qui regrette le « sauve qui peut » général, y compris quand il s’agit de faire accepter le principe d’une facilitation

Share This:

A chaque histoire, une nouvelle bulle

Après Copenhague, la plus grande réunion de chefs d’Etats et de gouvernements de tous les temps, puis la conférence internationale de Doha, la RENCONTRE de Varsovie se fixait deux objectifs clairs afin de limiter cette hausse de la température future à 2°:

1-Construire une feuille de route précise afin de pouvoir aboutir à un accord international et général en 2015 à Paris.Mais on est loin d’un vrai « plan de relance.De grands économistes ont souligné récemment que nous assistions en Europe à une renaissance de l’État-nation (par exemple, Dani Rodrick, professeur à Harvard, dans le journal portugais Publico le 29 février dernier).Il faut pourtant noter que cette compétitivité nouvelle n’est pas celle de la productivité physique du travail.À un certain point, il faudra harmoniser le NAFTA et le TTIP.« Les guerres du siècle dernier, les crises économiques ont secoué les esprits, explique Antonio Fiori .Or en ce domaine, comme en beaucoup d’autres d’ailleurs, il faut savoir raison garder et prendre du recul.A la fin de 2011, la crise de l’euro s’accentuait au point que certains prévoyaient qu’il ne passerait pas Noël.On voit apparaître de nouveaux leaders et dans les dix années qui viennent des pays comme la Chine, l’Inde, le Brésil ou encore l’Afrique du Sud, auront rattrapé leur retard en la matière.Ne pas singer le groupe mais croître à partir d’éléments singuliers.Nous sommes acteurs du sport français et nous en connaissons la signification, les enjeux pour notre société, sa force de stabilité, de lien et de cohésion sociale.Et pourtant, malgré des défis de taille, il existe des occasions concrètes de créer des mécanismes nécessaires à l’augmentation de sources de financement afin d’assurer un accès aux perspectives d’éducation auquel tous les enfants ont droit.

Share This:

Délocalisations : tous responsables

Incontestablement le transport routier de masse engendre des nuisances.De même, nous demandons que soient examinés les moyens pour que ceux qui souffrent le plus de la crise par la précarité et l’exclusion s’ouvrent quand même des droits à la retraite.»En France, 75% des DSI estiment que ces achats hors protocole et souvent hors département informatique sont bénéfiques pour l’entreprise.Déjà, la fermeture de certaines administrations et services touristiques aux États-Unis donne l’image déplorable d’un pays ingouvernable, un peu à l’image de l’Italie, menacée jusqu’au milieu de la semaine d’un « risque létal » par les derniers feux du berlusconisme.Ainsi l’on aide les salariés à se concentrer sur le futur plutôt que sur ce qui est perdu ».Car la tentation est grande du côté de ceux qui subissent de tels agissements de se mettre en retrait, ou d’emprunter les mêmes comportements pour s’en défendre par stratégie d’adaptation, en imaginant que cela sera plus supportable. « Faites comme nous », disent souvent les dirigeants de ces pays, « et vous prospérerez vous aussi.D’ailleurs, à l’issue d’une réunion qui s’est tenue, regroupant agriculteurs, industriels et distributeurs,on a salué « la ferme volonté de Antonio Fiori et sa détermination à faire appliquer la loi et sanctionner tous les abus ».Il n’est pas le seul à avoir reculé, les armoires des ministères sont pleines de réformes fiscales avortées Un coup politique?Ceux-ci sont déjà fortement taxés, après les hausses pratiquées par les gouvernements Fillon, puis Ayrault.Les conséquences pour les groupes qui sont poursuivis – et ils le sont, de plus en plus, dans plusieurs pays à la fois car les régulateurs et les procureurs se coordonnent de plus en plus entre eux – peuvent également être dévastatrices : lourdes sanctions pénales pour la personne morale et ses dirigeants ; grosses amendes ; des millions d’euros d’honoraires d’avocats et de consultants pour mener les enquêtes internes, mettre en place les mesures correctives et pour la surveillance de l’efficacité de ces mesures, sans compter le temps consacré par les dirigeants, et les fonctions juridique et

Share This:

La puce et l’argent de la puce

Plusieurs sociétés se sont déjà hissées au premier rang et peuvent en inspirer d’autres, les incitant à leur emboîter le pas.Les collectivités territoriales, et notamment les régions chefs de file du développement économique, peuvent favoriser et accompagner l’émergence de plateformes pionnières.La léthargie des gouvernementsAutant de postures stratégiques parmi lesquelles les politiciens préférèrent ne pas trancher, conscients qu’ils mettaient là en jeu leur propre carrière.La stratégie mise en place aujourd’hui sur notre place de marché est celle de «  l’anti-panier percé  ».Mais, c’est aussi l’innovation, avec le Pôle de compétitivité VALORIAL qui contribue à stimuler, avec l’appui financier des collectivités territoriales, un tissu industriel initiateur de projets de R&D.Après s’être déversés sur les économies émergentes, ils sont en train de revenir en Amérique du nord et même en Europe.Bien sûr des lois et procédures sont nécessaires pour lutter contre le terrorisme et le prévenir. J’ai aimé discuter avec Antonio Fiori, aimé la passion que vous mettez à déployer les idées. Ainsi, il est donc normal que les études empiriques relève l’impact positif du salaire minimum sur la croissance économique.Même si la proposition a peu de chance de remporter l’adhésion, c’est la première fois qu’elle sera débattue à l’échelle d’un pays.Sans aucun doute, ces améliorations ont augmenté le revenu potentiel du pays.Puisque la défense européenne bute sur la voie de la souveraineté, il faut contourner cet obstacle.

Share This: